Sing Sistah Sing!
par Andrea Baker

Représentations - 11 et 12 juin, 2021

Sing Sistah Sing! est la première œuvre conçue et écrite par la mezzo soprano de renommée internationale Andrea Baker. Andrea a commencé sa carrière lyrique avec l'Opéra de San Francisco et réside maintenant en Écosse. Le spectacle est à la fois une célébration du son et de l'ampleur extraordinaire de la voix féminine afro-américaine ainsi qu’un récit sincère de certaines de leurs histoires de vie des plus incroyables.

Sing Sistah Sing ! tisse brillamment ensemble les luttes courageuses de ces femmes, tant dans le mouvement des droits civiques que dans leur combat pour la liberté artistique, aussi bien dans leur pays qu'à l’étranger. Certaines ont choisi l'opéra, le jazz ou le blues pour s'exprimer. Parmi les artistes célèbres, citons Leontyne Price, Marian Anderson, Donna Summer, Nina Simone et Billie Holiday.

Andrea Baker, elle-même pionnière artistique, est la première Afro-Américaine à chanter Fricka, Waltraute, Erda et la deuxieme Norne dans L'Anneau de Nibelung de Wagner lors de la première chinoise de l'œuvre au Beijing Arts Festival, la première Carmen Afroaméricaine en Australie à L'Opéra de Sydney et la premiere Afro-Américaine à chanter le rôle d'Ortrud dans la première sud-coréenne de Lohengrin de Wagner au Daegu Opera Festival.

Avec Sing Sistah Sing! Andrea Baker raconte sa propre histoire
profondément personnelle et rend un hommage musical joyeux, émouvant et varié à de nombreuses femmes qui ont courageusement ouvert la voie. Andrea a commencé à découvrir que leurs histoires étaient aussi son histoire et qu'elle continuerait elle aussi à ouvrir la voie à la génération suivante.

Andrea Baker - Créatrice et interprète

Décrite comme possédant une «sonorité pulpeuse et corsée» (Das Opernglas), la mezzo-soprano américano-britannique Andrea Baker est
réputée pour sa voix distinctive, son talent artistique et sa passion. Ses interprétations vont d’Amneris dans Aida, Fricka dans Die Walküre et le rôle-titre dans Carmen à Mescalina dans Le Grand Macabre et Nen-
Nen dans la première mondiale de L’oiseau de nuit de Dominique

Legendre. La saison 2015 a vu ses débuts dans le rôle de Die Amme dans Die Frau Ohne Schatten. Son interprétation passionnante a été saluée comme un succès extraordinaire. Andrea Baker a été décrit comme «née pour chanter et jouer la musique de Richard Strauss» (Opernetz).

 

Tout au long de sa carrière, Andrea Baker a été célébrée comme une interprète d'une grande intégrité, intensité et capacité vocale. Sa carrière l’a amenée dans plusieurs des plus grands opéras et salles de concert du monde.

Carolyn Sittig - Mise en scène

Carolyn Sittig a étudié la direction de théâtre musical à l'Université de musique et d'art dramatique de Hambourg, obtenant son diplôme avec
distinction, et l'histoire de l'art à l'École du Louvre à Paris. Depuis le début, sa carrière a suivi deux voies distinctes: la mise en scène d'opéra classique / contemporaine et les performances interdisciplinaires.

 

Elle fait ses débuts en tant que réalisatrice en 1993 avec Don Giovanni pour le Théâtre Giessen. Des premières mondiales célèbres ont suivi: When Sun Rises (compositeur Cong Su) au Théâtre Krefeld, Le Principe de Salomé (compositeur Enjott Schneider) au Théâtre Gelsenkirchen et au Théâtre National Luxembourg et son adaptation scénique du poème Three Women de Sylvia Plath à l'Akademie Schloss Solitude et Théâtre Tübingen. Plus récemment, sa mise en scène de la première française de Les journaux de Vaslav Nijinsky (compositeur Detlev Glanert, livret Carolyn Sittig) pour l'Opéra national de Bordeaux a reçu un grand succès
critique.

Hildegard Pohl - Pianiste

Née à Stuttgart, Hildegard a suivi une formation de pianiste à Nuremberg et a acquis une grande réputation en tant que soliste, arrangeur, chef d'orchestre et surtout en tant qu'artiste d'improvisation. Dans un croisement fascinant, elle parcourt l'arc musical du baroque au jazz et, ces dernières années, elle a développé un concept de concert spécial avec des compositeurs classiques tels que Bach, Tchaïkovski, Beethoven, Mozart et Gershwin. Les compositions originelles sont transformées en improvisations jazzy avec Bach version swing, Mozart et son groove. Le HildegardPohl_Trio réjouit le public. Avec ce trio, elle a trouvé son propre langage musical entre tous les mondes musicaux. Elle accompagne aussi des films muets au piano et à l'orgue.

 

En plus de son travail aux côtés de grands artistes elle joue des soirées en solo avec la "Hilde sauvage". En 2019, Hilde Pohl a reçu le prix Wolframs Eschenbach.

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

©2020 par Théâtre Basse Passière